CECC - Centre d'études collégiales dans Charlevoix

Historique

Le Centre d’études collégiales en Charlevoix (CECC) est né de la volonté du milieu de doter la région d’une institution collégiale sur le territoire de Charlevoix afin de faciliter les études dans la région et hausser le niveau de scolarité.

C’est en 1987 que la Commission scolaire Laure-Conan entreprend des démarches en vue d’implanter une institution collégiale sur son territoire. Dès 1988, le CLSC s’engage à ses côtés. C’est le début d’un comité dit des «initiateurs».

Du local au régional

Le comité approche trois institutions collégiales : Jonquière, Limoilou et Rivière-du-Loup. Un comité de travail est formé. En 1990, le Comité « Cégep dans Charlevoix » est mis en place car le dossier passe du local au régional. Le Cégep de Jonquière est retenu.

En 1991, Monsieur Paul-Henri Jean présente ses recherches de maîtrise sur la pertinence et la faisabilité d’un cégep en Charlevoix. En novembre de la même année, le Cégep de Jonquière dépose au bureau de la ministre de l’Éducation, Madame Lucienne Robillard, une étude de pertinence et un devis d’implantation en vue de doter la région d’un centre d’études collégiales. En février 1992, la Commission scolaire met l’école primaire Laure-Conan à la disposition du Cégep de Jonquière. En 1993, devant la lenteur du Ministère à donner une réponse au projet, une opération populaire, l’Opération espoir Cégep 93, voit le jour. Le comité multiplie les efforts pour obtenir une réponse positive. Le 9 mars, 450 personnes marchent sur la colline parlementaire. Le 6 mai 1993, la ministre Robillard annonce la création d’un centre d’études collégiales pour l’automne 1994.

Lors de la rentrée 1994, une vingtaine d'employés enthousiastes, cadres, enseignants et personnel de soutien, accueillent cent-cinquante jeunes non moins enthousiastes constituant la première cohorte étudiante de cette nouvelle institution d'enseignement qui ne tarderait pas à gagner en popularité. En effet, l'année suivante leur nombre s’accroît à plus de trois cents.

Une formation collégiale de qualité

Depuis ses débuts, le CECC accueille bon an mal an 250 étudiants et a diplômé plus de 2 000 collégiens. C'est donc dire qu'il répond aux attentes de ceux qui le fréquentent et qui, depuis plus de vingt ans, bénéficient d’une formation collégiale de qualité. Le CECC est un acteur important du développement régional. Il contribue à la hausse de la scolarisation, au maintien des jeunes en région et il s’efforce de s'adapter aux différents besoins de formation de la main-d’œuvre.